La Compagnie du Paysage

agence de paysage, d'urbanisme & d'ingénierie

Quartier des quatre chemins


2014

Hauts-de-Seine (92)
Commune de Sceaux

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Sceaux / Etablissement Public Foncier 92
Maîtrise d’œuvre : Pitch promotion, promoteur,  Groupe Arcane, architecte urbaniste mandataire, La Compagnie du Paysage, Bio Concept conseil
Surface : 1,5 hectares
Budget travaux : 10 M€
Mission : Etude de faisabilité
Avancement : Mission achevée


En préambule

Les aménagements proposés se doivent de répondre à une triple problématique.

  • La proposition d’un cadre résidentiel agréable tant au niveau des besoins fonctionnels que de l’offre d’agrément
  • L’adaptation de cette proposition à un site au relief marqué
  • L’autonomie des espaces extérieurs dans leur gestion des eaux pluviales

Ainsi nous avons pensé la  parfaite insertion du bâti dans le site par l’aménagement d’un jeu de terrasses associé aux logements de rez de chaussée intégré dans un environnement végétal assurant une véritable intimité des logements. Cet environnement de premier niveau vient se fondre alors dans un paysage de deuxième niveau représenté par le jardin central pensé comme un cœur vert, générateur d’oxygène et de biodiversité.

Un vrai morceau de nature autonome dans sa gestion des eaux pluviales. La stratégie végétale prévoit d’ailleurs d’utiliser une grande partie d’espèces indigènes.

Le jardin central apporte également les usages de proximité nécessaires au cadre de vie de la copropriété.

Pour en savoir plus

Trois typologies d’espaces sont développées dans le cœur vert :

A – Les terrasses jardinées : En amont du jardin central, elles jouent une double fonction d’intimisation des terrasses des logements de rez-de-chaussée et d’arrière plan végétal pour les espaces d’agrément et de déambulation.

B – Les espaces centraux d’usages et d’agréments : Cet espace est marqué par l’espace décaissé qui reçoit les eaux pluviales des toitures et des espaces extérieurs de l’opération. Les circulations piétonnes gravitent autour de ce jardin planté d’arbres, de massifs et d’une prairie humide. Le mobilier et les petits ouvrages viendront renforcer le vocabulaire de ce jardin, ponton, quai et assises en bois agrémenteront l’espace. Deux structures légères de type auvent permettront d’accueillir quelques vélos à l’extérieur des bâtiments.

C – Le jardin frais : Il recueille l’intégralité des eaux pluviales de l’opération et permet une belle aération entre l’espace central et la rue des Mouillesboeufs. Un vocabulaire de milieu humide est introduit à l’aide d’une palette végétale en adéquation avec le fonctionnement hydraulique du lieu.

Un quatrième espace est développé en potager collectif sur l’une des toitures végétalisées. La densité de l’urbain, la rareté du foncier disponible en cœur de ville et la nécessité de conserver une culture et une pratique du potager en milieu urbain, incitent à optimiser le fonctionnement des toitures terrasses de dernier étage. Placer le potager au dernier étage présente également l’intérêt de profiter d’un ensoleillement maximum, d’irriguer à la source par la récupération d’eau de pluie en terrasse et de cultiver ses légumes dans un environnement serein.

Plan masse de l'opération

Plan masse de l’opération

Traitement des limites résidentielles

Traitement des limites résidentielles

Le jardin central

Le jardin central

Insertion dans le site

Insertion dans le site

Coupe sur le jardin central

Coupe sur le jardin central

Coupe sur les limites

Coupe sur les limites

Etude d'ensoleillement

Etude d’ensoleillement

Client

Ville de Sceaux, Etablissement Foncier Public 92

Missions

Concours de maîtrise d'oeuvre pour l'aménagement du site des quatre chemins à Sceaux

Partager

/ Précédent
Suivant /