Vue prospective depuis la promenade des forges

La Compagnie du Paysage

paysage – urbanisme – ingénierie

Le Galien – Bordeaux Euralantique


2021

Gironde
Ville de Bordeaux

Maîtrise d’ouvrage : Edelis
Maîtrise d’œuvre : Brenac & Gonzalez & associés (architectes mandataire), Faye architectes & associés, La Compagnie du Paysage (Paysagistes), Gcc, Korell, Khephen Ingénierie, Alto Ingénierie
Nombre de logements : 120
Surface :  (espace extérieur)
Budget travaux :
Mission :Concours de maîtrise d’oeuvre
Avancement : achevé


En préambule

La programmation de l’îlot est bi-partite : un socle médical d’environ 3000m², comprenant un certain nombre de services de proximité (soins non programmés, pôle antidouleur, spécialités libérales, laboratoire médical, etc.) et 120 logements destinés à une population diverse et mixte.

COHABITATION FERTILE
Deux programmes se superposent : un équipement public tourné autour de la santé surplombé par un programme ambitieux de logements. Cette proximité programmatique appelle à un certain nombre d’enjeux de cohabitation intrinsèque à chacune des deux entités.
Partager cette parcelle en deux entités distinctes relate alors d’un vivre ensemble non seulement nécessaire dans la ville contemporaine, mais riche et fertile où les contingences de l’un servent les besoins de l’autre, et inversement. Les dispositions architecturales et spatiales
de cette cohabitation fertile sont nombreuses et diverses.

 

Pour en savoir plus

PAYSAGES PARTAGES, INTIMITES VISUELLES
La cohabitation entre le pôle médical et les logements est véritablement la clef de voûte du bon fonctionnement de l’îlot.
Le patio central, coeur du projet, polarise à lui seul les principaux enjeux de cohabitation et de mise à distance.
C’est ainsi qu’aux étages, le patio se dilate, se stratifie pour créer une succession de terrasses paysagées accessibles aux habitants de l’îlot. Ces espaces partagés, à la cime des arbres du patio central sont mis à distance du pôle
médical par un anneau végétal dense. Les logements surplombent mais ne gênent pas, s’empilent mais ne portent ni préjudice, ni ombre au patio central.Disposées à R+2, R+3 et R+6, ces différentes terrasses sont dédiées aux logements. La diversité d’usages et la
pluralité d’accès de ces espaces vitalisent ces terrasses, lieux de socialisation tant recherchés.

PAYSAGES HABITES
Le projet paysage propose d’investir les espaces disponibles à tous les étages pour intégrer de la nature au sein du programme. Ces espaces d’usages, renforçant la convivialité entre les résidents, sont abordés également
comme des espaces de vues perceptibles depuis les logements des étages élevés. Les différents espaces sont associés en conception, pour composer un motif
de paysage harmonieux. L’ensemble de ces espaces de nature imbriqués formera un espace de refuge pour la biodiversité.

Vue prospective depuis la promenade des forges

Vue prospective depuis la promenade des forges

Vue prospective depuis le jardin canopée

Vue prospective depuis le jardin canopée

Vue depuis le patio central

Vue depuis le patio central

Vue prospective depuis la rue du tri postal

Vue prospective depuis la rue du tri postal

Plan masse

Plan masse